×
Réflexions

Ça va faire!

Qu’avez-vous essayé qui a bien fonctionné, ou pas? Il n’y a pas de bonne réponse.

Lors de son dernier passage à l’EEB, Marc Dutil, président et chef de la direction du Groupe Canam, disait: «On devient davantage entrepreneur avec le mot « non » et lorsque nous acceptons que les choses ne sont pas comme nous l’avions imaginé.»

Avez-vous été devant une situation où vous vous êtes dit: «Ça va faire!»? C’est ce qu’on peut appeler l’expression de l’entrepreneur. 

Et c’est maintenant que ça devient intéressant. Dire non demande aussi d’arriver avec une solution. Être entrepreneur, c’est vouloir faire avancer les choses. Accepter qu’elles changent. C’est donner le pouvoir à l’autre de décider.

L’entrepreneur se pose des questions complexes, aucune question simple. Il y a un lien à faire entre les situations politiques, économiques et l’entrepreneuriat. Des champs différents, mais interreliés par la volonté d’agir.

C’est pour cette raison qu’il doit prendre un pas de recul. Prendre le temps de réfléchir et d’échanger avec d’autres entrepreneurs. Ce genre d’exercice sera encore plus bénéfique s’il se fait sur une base annuelle et de façon rituelle.

Nous avons tous en nous quelque chose qui ne s’exprime pas. Parfois, nous avons besoin de nous détacher d’une situation. Ça permet de devenir plus ambitieux, de sortir de son rôle dans l’entreprise, parce qu’une vision claire se développe.

Le Séjour intensif Avancer est idéal pour les entrepreneurs qui veulent aller plus loin dans leur leadership et développer leur vision.