×
Entrepreneurs Inspirants

La relève comme retour aux sources avec Charles-Antoine Paquette

Alors qu’il s’adressait aux nouveaux entrepreneurs de la cohorte G18, Charles-Antoine a livré son parcours et sa vision de la relève en entreprise. Au-delà d’une simple succession générationnelle dans le domaine des affaires, son expérience est une histoire de renaissance personnelle.

Charles-Antoine est entrepreneur-athlète de la cohorte Émergence G16. Il incarne une vision de la relève en entreprise où la formation, la connaissance de soi et l’audace sont les clés de cette transition délicate. Son histoire met en lumière l’importance de saisir ces opportunités pour tracer son propre chemin dans le monde de l’entreprise. 

Une trajectoire inattendue

Charles-Antoine a grandi dans le monde de l’entrepreneuriat. Depuis son jeune âge, il a baigné dans l’univers de l’entreprise familiale, fondée par son père. «J’ai eu envie d’élargir mes horizons lors de mes études, notamment en technique des services policiers à la Cité Collégiale. Ça m’a permis de savoir que je voulais vraiment rester dans l’entreprise familiale». Un rebond constructif et extrêmement enrichissant, dans lequel il s’épanouit pleinement aujourd’hui. 

Le retour dans l’entreprise familiale a été une étape cruciale. Diplômé du programme Émergence, il revient dans l’entreprise familiale dirigée par son père, un entrepreneur également diplômé de l’EEB. «Mon père a fait le Programme Élite et moi le Programme Émergence, aussi je savais qu’il me comprenait. Nos deux formations étaient complémentaires». Accueilli chaleureusement par un père qui l’a toujours encouragé à poursuivre ses rêves, ils ont pris plaisir à partir ensemble sur ce nouveau chemin.

Les clefs d’une relève réussie

Son expérience à l’EEB a permis à Charles-Antoine de se redéfinir. Avant sa formation, il était moins confiant quant à son identité dans l’entreprise familiale, étant souvent «le fils de Stéphane». Maintenant, il a acquis une meilleure compréhension de sa place au sein de l’entreprise. «La formation, ça m’a donné l’opportunité de comprendre que je suis à la bonne place et que je sais où je vais aller». Il a appris à embrasser son identité, sans se laisser définir par la perception des autres. Aujourd’hui, il s’agit d’ailleurs de «Stéphane, le père de Chuck» (son surnom), un amusant renversement de perspectives.

Parce que le repreneuriat s’accompagne de nombreux questionnements et défis, le Mouvement Propulsion Repreneurship a été pensé pour vous!