4 trucs de relèves pour réussir son repreneuriat

Copié
Releve

À l’EEB, la moitié de nos entrepreneurs sont des relèves familiales ou externes. Nous savons donc à quel point ce n’est pas toujours évident de jongler à travers la reprise d’une entreprise au Québec. Prendre confiance, assumer son rôle et développer son leadership sont toutes des capacités que les relèves devront apprendre pour réussir leur repreneuriat. Toutefois, nous sommes convaincus que les meilleurs conseils sont nécessairement ceux des entrepreneurs qui sont passés par là. Voici donc 4 trucs de relèves d’entreprise pour vous aider dans votre processus.

1. Miser sur la collaboration

En tant qu’aînée de la famille, Caroline Thuot, présidente de Techno Diesel, a toujours baigné dans le milieu entrepreneurial. Très jeune, elle savait qu’elle prendrait les rênes de l’entreprise. Après avoir pris la relève de sa mère comme directrice générale, Caroline a mis à profit ses années sur le terrain et sa relation avec les employés pour faire face à la solitude à laquelle sont souvent confrontés les chefs d’entreprise. Son réflexe était de se dire qu’elle n’avait pas envie de décider toute seule. C’est pourquoi elle a toujours su poser des questions et travailler en équipe. «Le mode collaboratif peut paraître plus long, mais c’est tellement plus solide», explique-t-elle.

À 37 ans, elle est devenue présidente. «Je porte une vision, mais je ne suis pas une présidente visionnaire. J’ai réuni mon équipe et, ensemble, on s’est demandé de quoi on rêvait pour le futur.» Tout en apprivoisant son nouveau rôle, elle a su mieux savoir ce qu’elle voulait, mais surtout qui elle était comme relève familiale.

2. Croire en soi

Catherine et David Morneau, relèves du Groupe Morneau, sont dans un processus de coprésidence. «On est alignés et il y a une force qui s'est créée mutuellement entre nous deux grâce à notre passage à l’EEB.» En tant que relève familiale, plusieurs questions se bousculent quand vient le temps de prendre cette place qui nous attend. David explique: «Je n’ai pas eu de doute, mais ça prend des efforts. C’est normal de se demander si on est la bonne personne, mais une fois que tu sais où tu t’en vas, tu gagnes en crédibilité.» Les deux entrepreneurs ont aussi suivi une formation en repreneuriat à l’EEB pour parler le même langage et augmenter leur confiance.

3. Mettre ses couleurs

Quand est venu le temps de prendre la relève, c’était la première phase: mettre les couleurs de Catherine Dubé dans l’entreprise. Aujourd’hui, l’entrepreneure raconte qu’elle est maintenant dans la deuxième phase. «J’en suis à mettre l’entreprise aux couleurs de ce que j’ai envie d’avoir comme impact dans notre petite communauté Coboom. Je veux mener l’entreprise à bon port, notre vision est de se réinventer sur sept générations.»

La mission de Catherine est axée sur le transfert de l’entreprise afin d’assurer sa pérennité et son impact, au-delà de sa propre aventure entrepreneuriale. «Dans les neuf dernières années, j’ai eu la chance de m’épanouir et je vais continuer de l’être. Pour moi, devenir propriétaire n’est pas le chemin final. Aujourd’hui, je ne me considère plus comme une relève. Mon père et moi avons chacun pris notre place, mais surtout nous avons reconnu celle de l’autre.»

4. Avoir confiance en vos équipes

Le repreneuriat, c’est apprendre à travailler avec les employés qui sont déjà en place. Il est donc primordial que les relations soient bidirectionnelles. Guillaume Bergeron, copropriétaire d’Idéal Cargo raconte: «Avoir confiance, c’est aussi être capable de dire ce que tu penses. C’est important pour moi d’écouter mon équipe et d’être honnêtes les uns envers les autres. Quand il y a un nouvel employé, je veux prendre le temps. Prendre le temps de rencontrer les gens dans mon bureau, fermer la porte et discuter de comment ça va. L’information qui sort de là est incroyable.»

L’humain est un être de relations, ainsi un chef, qui réussit à conserver ce contact auprès des gens, se distingue par son authenticité. Même si les responsabilités apportent de nombreux défis de temps, savoir garder ce rapport à l’autre est définitivement l’une des clés du succès.

Faites-vous aussi partie des relèves qui ont fait le Programme Émergence afin de réussir leur repreneuriat!

ÉMERGENCE
Partager cet article avec votre équipe
Copié