Entrepreneurs Inspirants

La passion du numérique avec Joé Bussière

Copié
Joe Bussiere

À l’EEB, nous recevons des entrepreneurs de différents secteurs d’activités, passant de la construction au secteur manufacturier vers le domaine numérique. Dans un contexte où nous avons été amenés à repenser nos façons de travailler, nous étions intrigués de savoir comment l’un de nos entrepreneurs-entraîneurs voyait son rôle actuellement. À la tête d’une entreprise visionnaire dans le développement des produits numériques, nous avons eu la chance de discuter avec Joé Bussière, président de Libéo.

Il faut avant tout savoir que le numérique est une passion pour lui. En plus de son entreprise principale, l’entrepreneur est aussi associé et dirigeant au sein de Média Happy Geeks et de la startup Konek.ai. S’ajoute à cela l’OBNL Québec numérique où il est cofondateur. «Je suis bien entouré pour réussir à réaliser tout ça. Mon rôle est d’accompagner, d’être visionnaire et non pas dans les opérations. Avec Libéo, notre mission est de libérer le plein potentiel du numérique, de bâtir et construire des entreprises sur le numérique.»

Être à l’affût

Dans son secteur d’activité, les technologies sont nombreuses et changent rapidement. Alors, comment faire pour conserver cette expertise et être à l’avant-garde des nouveautés? Chez Libéo, c’est à la base de la culture de l’entreprise. L’équipe est passionnée de tout apprendre, de tout lire, de suivre la vague de l’innovation. «Ç’a beaucoup changé depuis 2003. Maintenant, à chaque 6 mois, il y a de nouveaux processus et on s’adapte. C’est dans notre ADN. Les gens le font naturellement: formations, autoformation, conférences et beaucoup de lecture.»

La transformation numérique

«Le numérique transforme les métiers connexes. Les réalités d’entreprise sont en train d’être transformées par le numérique.» Nous ne sommes pas sans savoir que l’évolution technologique «au départ, ça complexifie les façons de faire, mais les outils s’améliorent pour devenir de plus en plus simples et finalement faciliter l’utilisation pour tous.»

Plusieurs entreprises ont réalisé qu’elles possédaient un retard technologique. «Le contexte a donc accéléré la transformation numérique. Il y a certainement eu un impact dans notre créneau puisqu’on fait du développement sur mesure.»

L’entrepreneur nous raconte que dans son entreprise, le télétravail était présent, mais pas à 100%. La pandémie a donc forcé l’implantation plus permanente de cette pratique. Désormais, Libéo compte des employés de partout au Québec tout en permettant à son équipe de se réunir, tant dans un contexte professionnel que personnel. En effet, l’entreprise dispose d’un budget illimité pour les activités de ses employés qu’elles soient sociales, culturelles ou bien sportives.

Pourquoi être entrepreneur-entraîneur à l’EEB?

Avec un parcours d’entrepreneur de près de 20 ans, Joé Bussière est entrepreneur-entraîneur à l’EEB depuis 2017. Mais pourquoi? Le partage qui se fait entre les entrepreneurs (E to E) l’a tout de suite attiré. «J’ai accepté dans l’humble intention d’aider les entrepreneurs. Il y a plusieurs choses que j’ai apprises tard et que j’aurais aimé connaître avant. Pouvoir échanger avec les entrepreneurs c’est stimulant, ça donne de l’énergie et ça te rappelle pourquoi tu le fais.»

Conseil de Joé Bussière

Le réflexe des entrepreneurs est d’être plus présents dans les opérations. On ne se donne pas beaucoup de temps pour travailler SUR son entreprise au lieu de DANS son entreprise. Il faut prendre des temps d'arrêt pour penser au futur, à la culture et pour améliorer l’entreprise. Ce temps est difficile à réserver et à protéger, mais il est essentiel. Il permet à l’entreprise d’avoir une meilleure croissance et une vision. C’est une réelle valeur ajoutée.

Partager cet article avec votre équipe
Copié